• Festival à Susiya et des raisons de sourire

     

    Festival à Susiya et des raisons de sourire

    Par Anne Paq

    Quelques raisons de sourire ce samedi 28 mai et elles sont assez rares pour les souligner : on a vu des centaines de sourires pendant le Festival de Susiya, dans les collines au sud d'Hébron, où les habitants ont organisé un festival, avec musique, danse et expositions, pour célébrer la première année de leur centre pour la créativité et l’éducation. Des centaines de personnes ont participé à ce bel évènement.

    Festival à Susiya et des raisons de sourire

    Susiya, et derrière, la colonie illégale sioniste construite sur les terres du village
    Les habitants de Susiya, avec un courage incroyable, font face depuis des années à des attaques des colons et au harcèlement de l'armée israélienne. Tous veulent les faire partir mais eux résistent, encore et toujours, en faisant preuve de beaucoup de créativité, comme l'installation de panneaux solaires pour pallier au manque d’électricité. Pendant le festival, on pouvait voir les colons, au loin, mais l'armée israélienne les a empêchés d'approcher. Cette fois, les colons n'ont pas gâché la fête. Les deux groupes (colons et armée) ont probablement été surpris de voir tant de gens à Susiya. Le festival était plein de couleurs et de joie très communicative.

    Photo

    Photo

    Photo


    Ce samedi, mes pensées étaient aussi avec mes amis et avec les Palestiniens de Gaza. Le blocus se fissure sérieusement. Le gouvernement égyptien a ouvert le passage de Rafah ! Les femmes et les hommes au dessus de 40 ans et les enfants de moins de 18 ans n'ont pas besoin d'un visa spécial. Les hommes entre 18 et 40 sont toujours coincés... Connaissant l'étendue de l'impact psychologique de ce siège injuste imposé à la population de Gaza pendant les 4 dernières années, je ne peux pas vraiment imaginer quelle doit être la joie de ceux qui ont réussi, ce samedi, à se rendre en Égypte... La liste d'attente de ceux qui veulent passer la frontière est encore très longue, mais c'est un véritable changement. 

    Bien entendu, le blocus n'est pas terminé. Il y a à peine quelques jours, des pêcheurs palestiniens ont été pris pour cible et blessés par la marine israélienne qui contrôle encore complètement l'espace maritime. Les Palestiniens de Gaza et la Cisjordanie sont aussi toujours séparés et ne peuvent passer (sauf très rares exceptions) par le passage d'Erez, au nord de la Bande de Gaza.

    Mais yalla, ne gâchons pas le moment... Ce samedi fut une bonne journée... et la lutte continue. 

    Source : Chroniques de Palestine

    source: http://www.ism-france.org/temoignages/Festival-a-Susiya-et-des-raisons-de-sourire-article-15634

     

    « Nous continuerons à voyager vers Gaza jusqu'à ce qu'Israël lève son blocus illégal Le scandale de l’IAEA : 3 000 milliards de doses létales potentielles. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :