• Les Etats-Unis pourraient répliquer militairement à une potentielle cyberattaque

    Les Etats-Unis pourraient répliquer militairement à une potentielle cyberattaque

    © Le Monde

    Le Pentagone envisagera « toutes les options possibles » si les Etats-Unis étaient victimes d’une cyber-attaque a déclaré, mardi 31 mai, un porte-parole de l’administration Obama, précisant que le Pentagone était en train de mettre au point des règles de conduite militaires à cet effet.

    Le 16 mai, la Maison Blanche a dévoilé ces nouvelles règles stipulant que les Etats-Unis « répondront aux actes hostiles dans le cyber-espace de la même manière qu’à toute autre menace pour le pays ». « Nous nous réservons le droit d’utiliser tous les moyens nécessaires – diplomatiques, relatifs à l’information, militaires et économique – en fonction des besoins et dans le respect du droit international, pour défendre notre pays, nos alliés, nos partenaires et nos intérêts », ajoutait le texte.

    « NOUVELLE STRATÉGIE »

    Le porte-parole du Pentagone, le colonel Dave Lapan, interrogé mardi sur des informations parues le même jour dans le Wall Street Journal, a confirmé que la politique de la Maison Blanche n’excluait pas une réponse militaire à une cyber-attaque. « Une réponse à un incident cybernétique ou à une cyber-attaque visant les Etats-Unis ne serait pas nécessairement une réponse cybernétique », a-t-il déclaré à la presse. « Si nous étions attaqués, même sous forme de cyber-attaque, toutes les options seraient sur la table », a-t-il dit, ajoutant que le Pentagone dévoilerait cette nouvelle stratégie dans les semaines à venir.

    Le Wall Street Journal indique que le Pentagone prévoit de dévoiler cette nouvelle stratégie afin de dissuader d’éventuels ennemis de tenter de porter atteinte au réseau électrique du pays. « Si vous stoppez notre réseau électrique, peut-être que nous vous enverrons un de nos missiles », indique le quotidien, citant un responsable de l’armée sous le couvert de l’anonymat. Les Etats-Unis comptent soutenir que cette stratégie est conforme aux règles internationales qui prévalent en matière de conflits armés, indique le journal.

    NOTION D’ÉQUIVALENCE

    La nouvelle stratégie prévoit également que le Pentagone puisse décider de répondre militairement à des cyber-attaques en se basant sur la notion d’ »équivalence », c’est-à-dire en jugeant si les dommages causés par une attaque informatique sont comparables à ceux qu’aurait produits une attaque militaire conventionnelle.

    Une telle décision dépendra cependant du degré de précision avec lequel la source de l’attaque pourra être identifiée, ajoute le Wall Street Journal. Le Pentagone a décidé de mettre en place cette stratégie à la suite de l’attaque à l’automne 2010 par le virus informatique Stuxnet des ordinateurs dédiés au programme nucléaire de Téhéran, affirme le WSJ.

    La cybersécurité est l’une des priorités du président Barack Obama, qui a nommé en 2009 un ancien conseiller de l’administration Bush, Howard Schmidt, au poste de coordinateur pour ces questions.

    source: http://www.nouvelordremondial.cc/2011/06/02/les-etats-unis-pourraient-repliquer-militairement-a-une-potentielle-cyberattaque/

    « Le Bohemian Club Thierry Lévy et son apologie de la Pédophilie »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :