• Radars et cacophonie – Quand les promesses de Nicolas Sarkozy n’engageaient que ceux, nombreux, qui le croyaient

     

    Il est toujours intéressant à la veille d’un campagne électorale, de revenir en images et en sons sur la précédente campagne électorale…

    Promesse du candidat Sarkozy de ne pas enlever les panneaux durant la campagne présidentielle 2007

    On y retrouve les promesses qui engagent les plus naïfs et les plus crédules parmi la population, les gogos enfumés par les politiciens et par les propagandistes affutés.

    Voilà par exemple ce que déclarait le Président Sarkozy contre le retrait des panneaux d’avertissement des radars (notez au passage le ton employé) :

    Vidéo : En 2007, le candidat Nicolas Sarkozy promettait publiquement de ne pas enlever les panneaux de signalisation des radars – TF1 par Dailymotion

    Aujourd’hui, chacun et chacune a compris qu’il ne s’agissait que de mensonges, puisque la Vérité actuelle, la réalité du terrain (la Vérité, c’est ce qui se vit dans les faits, tout le reste est du vent), c’est l’inverse de ce qui était promis par Nicolas Sarkozy.

    Et le plus amusant – ou le plus pitoyable – dans cette affaire, c’est que c’est Nicolas Sarkozy et son gouvernement qui imposent cette réalité-là y compris contre leur propre majorité politique en colère !!!

    Malheureusement, soyons persuadé que ce genre d’exemples ne sert à rien, et que les gogos, les naïfs et les idiots utiles seront encore nombreux à tomber dans le panneau tendu par les élites pro-NWO…

    C’est d’ailleurs pour cela que TF1 se permet de publier ce petit rappel historique, sachant très bien que cela ne changerait rien à l’intérieur de l’opinion publique totalement manipulée.

    Avertisseurs radars : La cacophonie gouvernementale continue !

    Pour en revenir au coeur du sujet, les panneaux d’avertissement seront bel et bien retirés dans les prochaines semaines partout en France (ou presque), contrairement à la promesse sarkozyste.

    Au-delà, la cacophonie la plus extrême continue quant à l’avenir des avertisseurs radars embarqués :

    - Selon les médias alignés, un accord aurait été trouvé entre l’AFFTAC et le gouvernement pour supprimer les avertisseurs radars en modifiant les logiciels afin qu’ils ne donnent plus l’emplacement précis des radars, une fonction capitale dans ces logiciels rebaptisés d’aide à la conduite !

    -  Mais l’AFFTAC fait une lecture opposée de l’accord, en précisant noir sur blanc sur son mur face-de-bouc que : «  La fonction « avertisseur de zones à risques » permet de signaler et de partager, comme avant, toutes les informations (perturbations routières, accidents, ralentissements, radars, patrouilleurs sur autoroute,…). Nos appareils gardent leurs fonctions communicantes temps réel« .

    Bref, pour les marchands de logiciels d’avertisseurs de radars, rien n’a changé : il y a juste un relooking des logiciels dans une novlangue politiquement correcte, qui parlera de zone à risque au lieu de parler de radar, mais où rien ne changera dans le fond…

    Les associations de répression routière ne s’y sont pas trompées, et s’insurgent contre cet accord :
    « Il faut que les fabricants d’avertisseurs s’engagent à ne plus signaler ni les radars fixes ni les contrôles« , a déclaré Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière. « Nous commençons à saturer avec les communiqués imprécis qui engendrent la confusion« , a-t-elle ajouté, rappelant la « cacophonie » au sein de la majorité à propos du retrait des panneaux avertissant de la présence de radars…

    L’amateurisme, la cacophonie, l’incohérence et au final le chaos règnent décidément en Maitres au gouvernement, mais il faut reconnaitre qu’il est toujours difficile de faire un virage à 180°C par rapport aux promesses électorales, et que les électeurs risquent, eux de ne pas apprécier et de ne pas se tromper de bulletins de vote le moment venu !

    A cette heure, les acheteurs de logiciels embarqués, de plus en plus nombreux depuis l’annonce du retrait des panneaux avertissant des radars, ne savent pas si leurs couteux investissements anti-radars leur seront utiles, ou si l’argent dépensé sera perdu : il est à craindre que ce soient au tribunal que tout cela se règle au final, dans plusieurs mois…

    source: http://911nwo.info/2011/05/28/radars-et-cacophonie-quand-les-promesses-de-nicolas-sarkozy-nengageaient-que-ceux-nombreux-qui-le-croyaient/


    « Thierry Meyssan à propos de l’affaire Strauss-Kahn (vidéo)Sarkozy et Cameron préparent le débarquement en Libye »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :